• Présentation

    Pourquoi un Prix pour l'emploi de qualité en association ?

     

    La qualité de l’emploi est un enjeu majeur pour le monde associatif. Alors que 660 000 salariés exerçaient leur activité professionnelle au sein d'un association en 1981, ils sont 1,9 million aujourd’hui. Le salariat associatif représente aussi une autre façon de s’engager et d’œuvrer pour l’intérêt général.

     

    Ce dynamisme de la création des emplois conduit donc naturellement à s'interroger sur sa dimension qualitative, tout en cherchant à la faire progresser. Partout en France des employeurs associatifs de toutes tailles mettent en place des expérimentations innovantes destinées à faire progresser la qualité de vie au travail de leurs salariés, et à leur procurer des conditions d'emploi sécurisées. Lancé en 2014, le Prix pour l'Emploi de Qualité a donc vocation à:

     

    - mettre en valeur et soutenir des associations engagées en faveur de la qualité de l’emploi,

    - favoriser la diffusion et l'essaimage des meilleures pratiques en la matière,

    - faire progresser la qualité des emplois associatifs.

     

    Le Prix 2016


    Pour la seconde édition du Prix, toute association employeuse avait la possibilité de présenter une action ayant pour but d'améliorer les conditions de travail des salariés. Le choix a été fait de privilégier les candidatures démontrant une approche globale de la qualité de l'emploi: participation des salariés à la vie de la structure, parcours professionnels des salariés, organisation du travail ...

     

  • Les partenaires du Prix

    Le Mouvement associatif représente plus de 600 000 associations en France (sur l’ensemble des 1,3 million d’associations répertoriées), réunies au sein d’une quinzaine d’organisations sectorielles. Le rôle du Mouvement associatif est de favoriser le développement d’une force associative utile et créative, de porter les valeurs associatives et d’agir pour une reconnaissance pleine et entière de l’apport des associations à la société. Sa vocation est d’être le porte-voix de la dynamique associative.

    CHORUM est la mutuelle de protection sociale complémentaire dédiée aux entreprises et aux salariés de l’ESS. Elle met en œuvre des garanties et des services en prévoyance, santé, épargne, retraite et d’ingénierie sociale, adaptés aux besoins des salariés et employeurs de l’ESS.

    Pour aller plus loin dans son engagement, CHORUM a créé CIDES, son centre de ressources et d’action pour le développement de l’emploi de qualité.

    Le Fonjep est un organisme paritaire dont la mission est de soutenir les projets associatifs de jeunesse et d'éducation populaire. C'est un lieu de rencontre, de coopération et de cogestion entre l’État, les collectivités et les associations sur l'ensemble du territoire. Il appuie le développement des associations, sur des fonctions d’animation de projet; encourage la participation des jeunes à la solidarité internationale; valorise et transmet la mémoire de l’éducation populaire .

    L’UDES, union des employeurs de l’économie sociale et solidaire, regroupe 27 groupements et syndicats d’employeurs (associations, mutuelles, coopératives) et 14 branches et secteurs professionnels. Avec plus de 70 000 entreprises, employant plus d’1 million de salariés, l’UDES est la seule organisation multiprofessionnelle de l’économie sociale et solidaire. Elle rassemble 80% des employeurs fédérés de l’économie sociale et solidaire.

    Avec le soutien de Juris Associations

    http://www.juriseditions.fr/juris-associations.htm

  • Le jury

    Le jury 2016 était composé de :

    • Deux représentant.e.s pour chacun des partenaires du prix 
    • Un.e représentant.e de l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail)
    • Un.e représentant.e Centre d'études de l'Emploi
    • Un.e représentant.e de Juris associations
    • Un.e représentant.e de l’APEC
    • Un.e représentant.e de France Stratégie
    • Michel Abhervé, Professeur associé à la chaire ESS de l’Université de Marne La Vallée
  • Les lauréats 2016

    1er Prix - Association L'Envol

    Rendre le salarié acteur de son parcours professionnel​

    Investie dans le secteur de la petite enfance, l’association a proposé une montée en qualification à ses nouveaux salariés en contrat emploi d’avenir, par l’obtention du Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) via la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

     

    Témoignage de Céline et Christine – Membres du Comité d’Entreprise

    Pour l’association l’Envol les emplois d’avenir ne sont pas considérés comme des emplois à moindre coût. L’objectif est de favoriser « un tremplin » vers l’emploi. Ce disposition a été source d’enrichissement et de montée en compétences pour l’ensemble des équipes et particulièrement pour les tuteurs.

     

    Visionnez la vidéo de l'interview de Sébastien Mathieu – Directeur général de l'association

     

    C’est un projet que nous avons mis en place en 2013 à l’occasion de la création des emplois d’avenir par le gouvernement et nous avons fait le lien avec le projet de création de nouvelle structure que nous avions pour l’année 2017. Notre objectif était donc de jouer le jeu de l’employabilité développée par le gouvernement pour des jeunes avec un niveau de qualification faible et leur permettre d’avoir des débouchées professionnelles dans le cadre de la création de notre nouvelle structure.

    2nd Prix - AFILE 77

    Favoriser l’autonomie et la prise de responsabilités​

    Cette association dont l’objectif est la lutte contre l’exclusion a travaillé sur une approche globale de la qualité de l’emploi. Son but : fidéliser ses collaborateurs et mieux faire face aux évolutions de l’activité de la structure. L’action menée a consisté entre autres à définir une nouvelle organisation favorisant une meilleure prise de responsabilités des salariés, aménager les conditions de travail, développer des outils de communication interne …

     

    Martine – Bénévole depuis 2013

    La démarche engagée n’a occulté aucun aspect, nous pouvons témoigner n’avoir pas vu fréquemment dans nos expériences professionnelles des démarches aussi ouvertes. Le résultat aujourd’hui est un état d’esprit constructif et impliqué dans les valeurs de l’association ; chacun participant à sa mesure à élaborer les actions nécessaires au bien-être, l’efficacité et l’intérêt de sa mission.

    Visionnez la vidéo de l'interview de Florence Rigault - Directrice de l'association

     

    Nous sommes en train de mettre à plat ce qui pourrait être le parcours idéal du salarié au sein de l’association, à quel moment on peut mettre en place une reconnaissance de la montée en compétences du salarié, lui proposer d’autres types de missions.

    3ème Prix - Tous Parrains

    Valoriser les compétences et le bien-être des salariés​

    Ce réseau de parrainage pour l’emploi auprès des professionnels de la région du Boulonnais a travaillé sur l’amélioration des conditions de travail de ses salariés à travers la mise en œuvre de différentes actions telles que : la réorganisation de l’équipe et l’aménagement des horaires de travail, la sollicitation d’un psycho-somatothérapeute ou encore la souscription à un comité d’entreprise indépendant.

    Visionnez la vidéo de l'interview d'Ismérie CARION et de Bruno DUQUESNOY - Conseillers en insertion Professionnelle

     

    La bienveillance, nous on la donne à nos demandeurs d’emploi et pour être bienveillants envers les autres, il faut aussi qu’on le soit envers nous-mêmes. C’est but de notre action, nous permettre en tant que salariés de vivre bien notre activité au quotidien, pour avoir un travail de qualité.

  • Retour sur le Prix 2015

    Un ensemble de fiches pratiques présente de manière synthétique les meilleures expériences collectées lors de l’édition 2015 du prix.

  • Baromètre de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif

    Réalisé à partir de la synthèse des résultats du Baromètre de la qualité de vie au travail dans l'ESS de la mutuelle Chorum

    Le Mouvement associatif vous propose une synthèse des réponses recueillies par la mutuelle CHORUM auprès des salariés et des dirigeants des associations, lors de la première édition du baromètre en 2013.

     

    Pour rappel cette notion de qualité de vie au travail (QVT) est définie par les partenaires sociaux par "les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s'exprimer et à agir sur son contenu".

     

    La note moyenne de la QVT donnée par les salariés de l'associatif est de 6,5/10, contre 6,3 pour les salariés de l'ensemble de l'ESS et 6,1 de moyenne nationale selon l'ANACT.

    79% des salariés de l'associatif et 90% des dirigeants ont une relative bonne perception des conditions de travail.

     

    Cependant, pour 42% des salariés de l'associatif ont le sentiment de la QVT s'est dégradée contre 24% qui ont le sentiment qu'elle s'est améliorée.

     

    Plus de résultats dans le Baromètre !

     

  • Réseaux sociaux

    Facebook

    Twitter